CFA OU LYCEE PROFESSIONNEL TMP Toulon ? (aspect financier)

lYCEE PRO OU BIEN CFA, quelle différence ? Est-ce que les cours sont plus poussés au lycée ou c’est pareil ? le rythme plus soutenu ou idem…et l’aspect financier ?

Commençons par le commencement

Vous n’avez pas beaucoup d’argent, la vie est de plus en plus chère, votre enfant aspire à un métier qui demande une tenue professionnelle et un moyen de locomotion car vous évidemment vous n’avez pas de voiture ni de deux roues et que lui aura des jours où il travaillera le soir.

Deuxio

On sait que le lycée pro choisi est la crème de la crème pour cette profession et nous sommes sûr à 100 % qu’il sera bien formé. Il fera seulement 2 stages de 15 jours dans l’année histoire d’évaluer ses compétences et le reste se fera au sein du lycée dans le restaurant pédagogique.
Seul ombre au tableau, le dit lycée pro exige une tenue de lycée : costard acheté auprès du tailleur attitré de l’établissement (comme les gamins qui vont dans les collèges britanniques) + évidemment la cravate, des chemises, chaussures classiques et surtout chaussettes noires – en faisant les comptes on arrive à la coquette somme de 300 euros (tenue du lycée +tenue professionnelle) les chemises, cravates et chaussures étant à part  nous devons les acheter, on atteint les 450 euros, suivit évidemment de la mallette professionnelle et nous arrivons à 500 euros !!!

Logiquement le Conseil régional rembourse une partie, mais attention souvent l’attente est longue et pour peu qu’il y ait des vacances et les dossiers sont retardés.

learn-528391_1280

Tertio

Le CFA n’est pas bien loin de chez vous (pour ma part c’était Saint-Maximin), même temps de trajet que pour aller au lycée pro, il n’y a qu’une semaine de cours et le reste du temps se passe chez l’employeur. Pas de vêtements spécifique représentant le CFA, seule la tenue professionnelle est demandé ainsi que le matériel. De plus ça lui permet de rentrer dans la vie active de suite, d’être moins chouchouté et surtout d’avoir un peu d’argent pour ses besoins perso (coiffeur, vêtement, coca…)

Tout n’est pas rose

Contrairement au lycée qui peut intégrer un élève dans un stage en restaurant en mode bisounours, là il faut trouver par sois-même un employeur qui accepte de signer un contrat d’apprentissage et ça, ce n’est pas toujours gagné d’avance, d’autant que le frein est : le moyen de locomotion.

quarto

Le dilemme se posait, CFA ou Lycée Pro ? Essayons le lycée pro 🙂

pencil-791107_1280

Pour fini, j’ai regretté de l’avoir mis là-bas, pas assez d’argent pour l’emmener tout les deux mois chez le coiffeur, pour lui acheter un parka qui soit en harmonie avec son costume, l’achat de chemises à manches longues unies…Bref je pense que si l’on a suffisamment d’argent devant soi pour assurer les frais scolaires, on peut le mettre dans ce lycée mais par contre si c’est le contraire, il est préférable de le mettre en CFA

conclusion

tout est question d’argent.

Cet article reflète l’aspect financier du Lycée TPM (Toulon Provence Méditerranée – lycée professionnel de l’hôtellerie et du tourisme Saint Louis, appelé aussi lycée hôtelier de Toulon) qui se la joue  chichi panpan, dans l’article suivant, ça sera la différence scolaire et professionnel . que je décortiquerai pour vous.

A bientôt

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s