Suivi psychologique chez les chefs d’entreprise

Pendant longtemps, le suivi psychologique était tabou. Quant est-il aujourd’hui ?

Même si de nos jours on avoue plus facilement que nous sommes suivis psychologiquement, il est toujours difficile pour certaines personnes tel que les chefs d’entreprise de le dire ouvertement. En effet, diriger une entreprise et se faire respecter c’est faire preuve d’aucune faiblesse, l’image doit être impeccable, rien ne doit supposer que lui/elle a aussi le moral dans les chaussettes et pourtant…
Comme tout être humain, le chef d’entreprise peut avoir des défaillances, un environnement différent et une situation particulière, il doit s’autoriser à en parler afin de trouver des solutions dans ses propres ressources. Cela lui permettra de se libérer et ouvrira bien des impasses.
Le double-sens : Lorsqu’il y a des soucis au sein de la famille, il y aura des répercussions sur l’entreprise et vice- versa.
Famille → Entreprise : Peuvent apparaître une agressivité envers le personnel, un laisser aller dans les obligations administratives, on devient contre productif…
Entreprise→Famille :  insomnies,  épuisement psychique, séparation…

woman-565132_1280

Les mots habituellement étouffés dans ce milieu tels que »idées noires », « sans issues » reviennent de plus en plus dans la bouche des patrons en souffrance. Si l’on parle souvent de la dépression chez les employés, il n’en va pas de même chez les chefs d’entreprise en difficulté qui n’est pas reconnut comme une catégorie à risque par les dispositifs de prévention…et pourtant.

Ne plus avoir peur d’être suivit psychologiquement

Se poser la question : Se prendre par la main, aller voir un psy pour aller mieux et se remettre sur les rails ou rester seule face aux difficultés ? (surtout quand tout se mélange – vie perso et pro)
Réponse : la première solution
Se dire qu’il ne faut pas avoir peur, des millions de gens en voit pourquoi pas nous. Bien sûr il ne faut pas non plus le claironner sous les toits, la famille et les amies de confiance peuvent être mis au courant mais en aucun cas son entourage professionnel.

Article intéressant à lire sur le site Valtus : Chef d’entreprise en difficulté : 5 clés pour échapper aux syndromes des 3 D

Voilà j’espère que ce petit article sans prétention permettra à certaines personnes de comprendre que chef d’entreprise ne veut pas dire « surhomme » ou « wonderwoman » , qu’il n’est pas une machine mais un humain comme tout le monde.

A bientôt

Source : Dejours Christophe, psychologue – expérience quasi perso

Publicités

Une réflexion sur “Suivi psychologique chez les chefs d’entreprise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s